Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Le miel : antibiotique naturel ?

Le miel pourrait servir de matière première naturelle à la fabrication d’un nouvel antibiotique grâce à la « défensine » qu’il contient. C’est en tout cas, ce vers quoi des scientifiques néerlandais orientent leurs recherches.

Depuis près de 35 ans, aucun nouvel antibiotique n’a été découvert pour être utilisé en médecine. Et parallèlement, à la fois pour des raisons d’environnement et de consommation, l’être humain est de plus en plus résistant aux bactéries. Il apparaît donc comme important voire nécessaire de trouver desalternatives aux antibiotiques déjà connus.

Le miel est utilisé depuis des millénaires pour ses vertus antibactériennes et antimicrobiennes. Les Romains et les Grecs s’en servaient notamment pour soigner les blessures. Ce produit de la ruche est aussi très souvent utilisé comme « remède de grand-mère » par exemple en cas de gorge irritée ou pour simplement renforcer les défenses immunitaires.

C’est donc en s’inspirant de ces pratiques qu’une équipe de chercheurs néerlandais a conduit ses recherches vers une utilisation médicale du miel. Il s’est avéré qu’une substance du miel appelée la « défensine » a des propriétés antibactériennes certaines.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont confronté le miel (donc la défensine) à des bactéries pathogènes pour l’homme (c’est-à-dire sources de maladies) et résistantes aux antibiotiques prescrits à l’heure actuelle. Les résultats montrent que cette substance détruit de très nombreuses souches bactériennes ! C’est donc une nouvelle piste de réflexion très intéressante qui pourrait peut-être permettre de développer un nouvel antibiotique naturel.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article