Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

La seconde boîte noire de l'avion d'AirAsia remontée à la surface

Les deux boîtes noires de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre avec 162 personnes à son bord sont désormais aux mains des enquêteurs, ont annoncé les autorités indonésiennes mardi 13 janvier.

L'enregistreur phonique ou CVR (Cockpit Voice Recorder) « a été retrouvé et remonté du fond de la mer », a déclaré à un responsable des recherches ayant requis l'anonymat. Ce caisson rectangulaire de couleur orange renferme les communications orales entre les pilotes de l'avion et le contrôle aérien. L'enregistreur de données de vol ou FDR (Flight Data Recorder) avait été remonté lundi, deux semaines après la disparition de l'appareil. Les deux boîtes noires doivent désormais être envoyées à Jakarta pour être analysées.

Le vol QZ8501 de la compagnie malaisienne s'est abîmé peu après le décollage de l'A 320 de Surabaya à destination de Singapour. Selon les autorités indonésiennes, le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. Le contact entre l'appareil et le contrôle aérien avait été perdu peu après.

ENTRE – 80 ET – 85 °C

L'Agence météorologique indonésienne a indiqué dans un rapport préliminaire publié sur son site que la météo avait été le « facteur déclenchant » de l'accident. Du givre pourrait avoir provoqué la chute de l'appareil, confronté à des nuages avec des températures de – 80 à – 85 °C. Mais des experts ont mis en doute cette hypothèse, estimant que les informations disponibles étaient insuffisantes pour établir avec précision les causes de la catastrophe et qu'il fallait attendre pour cela d'analyser les informations contenues dans les boîtes noires.

Parmi les 162 personnes à bord se trouvaient 155 Indonésiens, le copilote français Rémi Plesel, un Britannique, trois Sud-Coréens, un Malaisien et un Singapourien.
Seuls 48 corps sur les 162 passagers à bord de l'avion ont été repêchés jusqu'ici. Il n'y a eu aucun survivant. Certains seraient toujours prisonniers de l'épave.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article