Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Des écharpes de toutes les couleurs envahissent les rues pour aider les sans-abris à combattre le froid ! De quoi retrouver foi en l'humanité...

Un geste de solidarité vraiment touchant : Aux États-Unis et au Canada, des écharpes en laine multicolores ont commencé cet hiver à fleurir un peu partout au coin des rues, ou encore dans les parcs publics...


Mais si les habitants se mettent à couvrir les lampadaires, les grilles ou encore les arbres de vêtements en laine de toutes les couleurs, ce n’est pas parce qu’ils craignent que les platanes n’attrapent froid. En fait, ces écharpes sont destinées aux sans-abris de la ville, pour qui ces vêtements chauds sont plus qu’utiles pour se réchauffer l’hiver.

Sur chaque tricot, de petits messages d’encouragements sont inscrits pour inviter ceux qui en ont besoin à se servir : "Je ne suis pas perdue. Si vous êtes bloqué dans le froid, s'il-vous-plaît, prenez cette écharpe pour avoir chaud !" ou encore "Si vous avez besoin de rester au chaud, prenez-la. C'est à vous. Ayez chaud et faites quelque chose pour aider quelqu'un aujourd'hui, si vous pouvez".

A l’origine de ce mouvement, une association, « Scarves in the Port City » qui collecte des écharpes pour les plus démunis l’hiver. Sur leur page Facebook, il est indiqué très sobrement que la mission de l’association est de « promouvoir la gentillesse et servir notre communauté ».

Tout commence lorsqu’une tempête de neige particulièrement violente frappe la région un peu plus tôt dans l’hiver. La population se mobilise alors pour envoyer leurs tricots afin de venir en aide à ceux qui peinent à se protéger du froid. Devant une telle vague de générosité, l’association a décidé de continuer pour le reste de l’hiver et pour les années suivantes !

Et cette idée géniale a beaucoup de succès, puisqu’elle commence déjà à faire des émules. En Pennsylvanie, un collectif appelle au « yarn Bombing » des villes (bombardement de laine, NDLR) tandis que d’autres villes d’Amérique du Nord se mettent peu à peu à en faire de même.

Et pourquoi pas bientôt en France ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article