Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Archéologie. Au neuvième siècle, quand Vikings et musulmans se croisaient

Archéologie. Au neuvième siècle, quand Vikings et musulmans se croisaient

Une nouvel indice vient le confirmer : les mondes vikings et musulmans se sont bien croisés au premier millénaire. La preuve réside dans une bague

Quelques grammes d'argent et du verre coloré. Voici la description de la bague découverte dans une tombe de femme datant du neuvième siècle et située à Birka, en Suède. Mais ce qui rend la bague unique, précise le Washington Post, c'est l'inscription que l'on trouve sur le pierre : "Pour Allah", écrit en écriture koufi, un style de calligraphie arabe originaire de la ville de Koufa, en Irak.

L'artefact a été scanné au microscope électronique pour en déterminer l'origine. La pierre s'est révélé être du verre coloré, un matériau alors très exotique pour les Scandinaves, mais courant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Des commerçants, pas des pillards

Plus remarquable encore, la bague n'est pas usée. Elle aurait eu peu de propriétaires en dehors de l'artisan qui l'a créée et de la femme qui l'a emportée dans sa sépulture. Elle démontrerait donc, selon les chercheurs, un contact direct entre la société Viking et le califat abbasside, qui dominait alors le monde musulman. "Il n'est pas impossible que la femme elle-même ou quelqu'un de proche ait visité, ou même ait été originaire du califat ou des régions voisines", affirment les auteurs.

Même si les preuves physiques de tels périples sont rares, les voyages des Vikings sont référencés dès le XIème siècle, et malgré leur réputation, il s'agissait davantage de commerce – et notamment d'achat d'argent – que de conquête quand ils se dirigeaient vers l'Est, indique le Washington Post.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article