Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

L’entrepreneuriat social séduit les jeunes

L’entrepreneuriat social consiste à créer une activité économique viable et à fort impact pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux. Les populations vulnérables sont les premiers bénéficiaires.

C’est une tendance mondiale. Il est maintenant rare d’écouter les discours des décideurs publics ou privés et des responsables d’ONG sur les questions de développement sans entendre un plaidoyer pour l’encouragement d’une croissance inclusive. Et dans bien des cas, la promotion de l’entrepreneuriat social est l’une des réponses les plus exprimées. Ce n’est donc pas un hasard si, pour la huitième édition de son cycle de conférence «Echanger pour mieux comprendre», la Fondation Attijariwafa bank a organisé, le 26 février, à Casablanca, une rencontre sous le thème: «Entrepreneuriat social, accélérateur de croissance et révélateur de talents : une opportunité pour le Maroc».

Rencontre à laquelle ont participé plusieurs acteurs associatifs et dirigeants d’associations très impliquées dans le domaine comme Injaz Al Maghrib, International Youth Foundation, Enactus Maroc, Oléa Institute, Centre d’Innovation sociale de l’entrepreneuriat solidaire (CISE Maroc). «En organisant cette conférence-débat, notre fondation entend d’abord rendre hommage à ces femmes et à ces hommes à la fois imaginatifs et entreprenants, et leur donner la parole pour nous expliquer les contours de l’entreprenariat social, ses exigences, les obstacles qui freinent son expansion, l’impact qu’il peut avoir sur la lutte contre les inégalités et le chômage (...)», a souligne Omar Bounjou, DG à Attijariwafa bank.

Des projets à fort caractère social présentés

Inutile de s’attarder sur les divergences relatives à la définition du concept. On s’accorde sur le fait que l’entrepreneuriat social est une voie entre le modèle libérale, qui a montré ses limites, et l’action publique. Il consiste à créer une activité économique viable et à fort impact pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux. En ce sens, qu’importe la forme juridique qu’elle peut prendre, seul le souci de l’intérêt général compte. Par nature, l’entreprise sociale s’intéresse en priorité aux couches vulnérables que sont notamment les populations à revenus faibles, et plus particulièrement les femmes et les jeunes. Justement, les réalisations et projets présentés lors de la conférence concernent toutes ces catégories de populations. On a vu à cette occasion des jeunes, dont certains sont encore étudiants, qui en veulent et qui, sous l’aile de mentors tout aussi engagés dans ce combat pour un monde meilleur, ont choisi de prendre leur destin en main. Et pas seulement. Leurs projets sont tous mus par la résolution d’un problème auquel est confrontée une communauté donnée.

La Vie éco
www.lavieeco.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article