Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Un crucifix décroché du Conseil général.

Un crucifix décroché du Conseil général.

Le conseiller général Pierre Freyburger a subtilisé le Christ pour le remettre à une paroisse, estimant qu'elle n'avait pas sa place dans une enceinte républicaine.

Son geste a suscité un tollé au sein de la majorité de droite, et l'assembléedépartementale a porté plainte pour vol. Pris d'un "coup de sang", le conseiller général socialiste du Haut-Rhin Pierre Freyburger a décroché vendredi 13 mars un crucifix accroché dans l'hémicycle du Conseil général Contacté par l'AFP, l'élu a reconnu avoir subtilisé le crucifix. "Je l'ai décroché d'une main, je l'ai mis dans un sac et je suis reparti. Je ne me suis pas caché", a expliqué Pierre Freyburger.

Par son geste le conseiller se défend d'avoir simplement voulu rouvrir le débat sur la laïcité au sein des instances républicaines et le Concordat de 1801, qui régit en Alsace-Moselle les rapports des cultes et de l'Etat. Il raconte s'être remémoré un débat houleux avec les élus de la majorité autour de la présence dudit crucifix. "On avait alors fait observer qu'on était dans une enceinte républicaine et que ce crucifix n'avait pas lieu d'être. Est-ce que les élus de droite accepteraient qu'on accroche un crucifix par exemple à l'Assemblée nationale ?", s'est-il interrogé.

"Une blessure faite à l'Alsace", selon la majorité UMP

Le président UMP du Conseil général du Haut-Rhin, Charles Buttner, a très vivement réagi à cette affaire de "vol du Christ". "Le Conseil Général du Haut-Rhin a décidé de porter plainte contre Pierre Freyburger", a indiqué M. Buttner dans un communiqué, évoquant "un geste insensé, irresponsable ; une blessure faite à l'Alsace ; un acte indigne d'un élu de la République".

Les élus de la majorité alsacienne du CG68 ont évoqué un geste "aussi odieux qu'antidémocratique". Ils ont affirmé que l'élu PS a "subtilisé (...) une oeuvre polychrome du XVIIe siècle représentant la figure du Christ, qui orne depuis plus de 30 ans l'hémicycle du Conseil Général". Ce crucifix en bois polychrome d'une quarantaine de centimètres de hauteur représente le Christ sans le bois de sa crucifixion et orne les murs de l'hémicycle depuis 2005, selon Pierre Freyburger.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article