Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

ADOPTEZ DEUX POULES ET FAITES 200 EUROS D’ÉCONOMIES PAR AN!

ADOPTEZ DEUX POULES ET FAITES 200 EUROS D’ÉCONOMIES PAR AN!

L’intérêt d’avoir un poulailler chez soi est indéniable. Economique, gustatif, écologique, éducatif, sympathique et relaxant… les poules ont tout à vous apporter. Avec deux poules vous faites 200 euros d’économies par an!

En plus de fournir de bons œufs frais, elles allègent considérablement la poubelle. D’autre part, un poulailler est un sujet de curiosité qui ravit les enfants… et les parents, car l’intérêt éducatif que représente un poulailler est grand. C’est un vecteur pédagogique excellent pour sensibiliser les enfants sur des sujets aussi variés que :

  • une alimentation saine
  • la préservation de l’environnement
  • les dépenses
  • l’autoproduction alimentaire
  • la protection et soins aux animaux
De bons œufs à la coque…

Quel bonheur de pouvoir servir des œufs à la coque à la maison quand on veut. Les enfants adorent. En plus de la fraîcheur garantie, sa saveur est digne d’un œuf fermier et dépasse de loin tous les œufs que vous trouvez dans le commerce! Même vos crêpes et vos gâteaux seront meilleurs avec vos œufs « maison ».

Pas moins de 200 euros d’économies pas an!

Une poule pond entre 200 et 300 œufs par an. Le prix des œufs a doublé en dix ans, aujourd’hui le prix de 6 œufs fermiers avoisine les 2 euros, soit plus de 30cts l’œuf. Deux poules vous fourniront quelques 500 bons œufs frais chaque année, c’est une économie de 150 euros directement déduits du prix du chariot de courses. C’est plus rentable que n’importe quelle carte fidélité!

Les œufs de deux poules représentent une économie de 150 euros a l’année

De plus les poules mangent 150 à 200 kilos de déchets alimentaires en une année (restes de repas, épluchures, fruits). En France, les coûts moyens de gestion globale des ordures ménagères à la charge des collectivités se situent aux alentours de 180 euros/tonne.

Quand vos poules se seront bien régalées de vos restes et épluchures, elles auront soulagé votre poubelle de quelques 150 kilogrammes chacune, 300 kg pour deux poules en un an! Rapportée au coût du traitement à la tonne, l’économie réalisée par la commune est de 54 euros.

Les poules sont à la mode

Les économies pour la collectivité ne sont pas négligeables. Certains l’ont bien compris (exemple ici ). On voit depuis quelques temps, des communes proposer à leurs habitants d’adopter un couple de poule pour une somme souvent modique (1 ou 2 euros).

Autre preuve de cet engouement, l’enseigne de jardinerie spécialisée Truffaut confie avoir vendu près de 20.000 poules et poussins l’an dernier et avoir constaté un doublement de ses ventes chaque année depuis 2009.

Bien nourrir ses poules

Autant le dire tout de suite, 300 kg de déchets organiques dans l’année : ça fait beaucoup! Surtout si vous vivez seul ou sans enfant. En effet cela représente pas loin d’un kilo de restes de repas et épluchures par jour. Seule une famille avec enfants peut produire autant de déchets.

Pour les autres, il faudra se tourner vers ses voisins ou amis. La distribution de pain sec et de graines peut être augmentée.

Les poules ont besoin de 130 grammes de céréales – blé et maïs concassé – par jour. Soit sur une année, pour deux gallinacées : près d’un quintal de graines (95 kilos). Vous trouvez le blé et le maïs facilement à la ferme ou en animalerie. Méfiez-vous des sacs « aliments pour poules » plus chers à l’achat.

En se débrouillant un peu, on trouve des petits exploitants agricoles qui vendent des mélanges de céréales pour les poules à 20 euros les 50 kilos. Vous en repérerez certainement un près de chez vous grâce à cet annuaire de recherche(annuaire.agencebio.org).

Il faut également leur donner des coquilles d’huîtres de temps à autre. Les coquilles d’œuf vont aussi mais je conseille plutôt l’huître à consommer en famille puis vous broyez grossièrement les coquilles avant de les distribuer.

Le poulailler

Il faut envisager un hébergement pour deux poules minimum. Seule, madame s’ennuie, déprime et ne pond plus.

Les adeptes de la récup et du recyclage trouveront certainement de quoi faire un poulailler avec quelques palettes et du grillage. Personnellement, j’ai acheté quelques tasseaux bruts (les moins chers que j’ai lasurés) et deux rouleaux de 10 mètres de grillage à poulailler/clapier. Nous avons construit, avec les enfants, un super poulailler 3 étoiles pour quelques dizaines d’euros.

Pour les autres, des solutions toutes faites sont disponibles en animalerie, les prix varient beaucoup selon les modèles.

Je vous ai regroupé quelques photos de poulaillers sympas. On trouve facilement d’autres idées sur le net.

D’excellents conseils sur : le site des poules

De bons conseils pour : nourrir vos poules

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article