Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

#Entrepreneuriat : Les outils malins à adopter pour faire vivre sa marque

Quand on se lance dans la vie entrepreneuriale, difficile pour un porteur de projets de connaître tous les tenants et les aboutissants d’un univers totalement inconnu. Pour pallier à ce manque d’informations, mais aussi pour favoriser les premiers pas dans le monde des startups, voici quelques outils utiles (et gratuits) pour construire sa marque et communiquer au quotidien, à travers un article proposé par YellowLab.

Pour créer du contenu

Quelque soit son secteur d’activité, la création de contenu est un facteur clé du rayonnement d’une marque : il faut de beaux visuels pour vendre sa paire de chaussures et de belles slides pour présenter son offre à un client. La forme est aussi importante que le fond. Voici quelques astuces :

Les photos libres de droits. Plusieurs sites sont disponibles, comme Unsplash, Albumarium ou Designers Pics (plus de sites sur le blog de design de Canva). La quête de bonnes photos est une tâche fastidieuse mais indispensable, car une image vaut mille mots ! Rien de pire que la photo « déjà vue », de mauvaise qualité, trop petite, pixélisée. Une bonne photo doit avoir du sens, transmettre une émotion et être de qualité. Le top reste de faire ses propres visuels avec un photographe professionnel !

Les pictogrammes. Ils sont très utiles pour illustrer un concept ou une offre. GraphicBurger ou The Noun Project en proposent beaucoup, dans des styles différents. Pour un usage uniquement web, FontAwesomeest pratique.

Les mockups. Montrer un site, une application ou un design en situation permet de le valoriser par du contexte. Par exemple, quand on présente une nouvelle application, c’est bien plus attractif de voir l’écran intégré dans un iPhone, lui-même tenu par quelqu’un dans la rue ou posé sur un beau bureau en bois, plutôt que de voir ce même écran sur une slide blanche. Placeit est un outil pratique pour créer ces visuels et en plus, c’est gratuit pour les petits formats (entre $8 et $60 pour les autres). On peut aussi en trouver sur GraphicBurger, mais le placement de la photo peut être délicat si on ne maîtrise pas Photoshop.

Les fonds. Pour habiller des slides de présentation ou un site avec une texture ou une image, Subbtle Pattern et GraphicBurger sont d’excellentes sources.

Les couleurs. Attention, les couleurs ont une signification, comme le courage et l’excitation pour le rouge, la santé et la paix pour le vert (infographie ici). Ne pas en associer plus de 5, généralement 1 ou 2 couleurs majoritaires et 3 couleurs secondaires. On peut créer sa propre palette graphique sur Adobe Kuler.

Les typographies. Pour sortir du Calibri ou du Arial, il est possible de télécharger des typographies surGoogle Font, utilisables sur PowerPoint ou sur le web. Ne pas en utiliser plus de 2, par exemple, une pour les titres et une pour le corps de texte. Dans le choix d’une typographie, il faut être attentif à 2 choses : la cohérence avec la marque et la lisibilité !

Pour ceux qui ne veulent pas perdre de temps, Canva permet de créer rapidement des visuels de qualité grâce à des designs pré-construits.

Pour diffuser du contenu

Il existe 3 types de canaux pour diffuser son contenu : le « owned media » (le contenu directement publié et géré par l’entreprise, comme sur son site ou sur sa page Facebook), le « payed media » (la publicité sous toute ses formes : encart dans un journal, pub TV ou radio, liens sponsorisés) et le « earned media » (tout ce qui n’est pas directement maîtrisé par l’entreprise : la presse, le bouche-à-oreille, le partage sur les réseaux sociaux). Il est nécessaire de se concentrer sur les outils pour optimiser l’utilisation des « owned media », qui concernent plus directement les entrepreneurs.

Le site web ou le blog. C’est le premier moyen pour diffuser son contenu, il faut donc soigner particulièrement le fond et la forme. Le blog est un moyen de faire vivre son site et pour cela Tumblr est un outil puissant, à la fois plateforme de blogging et réseau social. Attention, quand on crée un site ou un blog, il faut aussi absolument penser aux mobinautes : Piresponsive ou Am I Responsive permettent de tester un site sur mobile ou tablette.

Les réseaux sociaux. C’est la manière la plus simple de garder un lien régulier avec sa communauté. Facebook et Twitter sont souvent utiles. Pour Instagram, Pinterest, Slideshare, LinkedIn & Co, c’est à l’entreprise de décider ce qui est réellement pertinent en fonction de son secteur et de sa cible. On peut ensuite s’aider d’outils comme Buffer, Hootsuite ou SocialFlow, qui permettent de poster son contenu au bon moment, afin d’en maximiser l’impact.

Le mailing. Pour diffuser une newsletter ou des offres promotionnelles, le mailing peut s’avérer efficace. Pour cela, Mailchimp est recommandé : très maniable, avec de nombreuses possibilités de design et un outil de suivi de la performance de la campagne très précis (nombre d’ouvertures du mail, nombre de clics…).

Pour mesurer son impact

Il n’est pas toujours simple de mesurer l’impact de sa communication quand on est une startup, d’autant plus que l’effet sur les ventes est rarement immédiat. Mais sur le web, il est relativement facile et bon marché de mesurer le retour sur investissement d’une campagne. Il faut donc absolument tirer profit des outils existants pour se fixer des objectifs précis et évaluer sa performance.

Sur un site web. Pour cela, il y a l’incontournable Google Analytics : nombre de visites, taux de rebond, origine du trafic, pages les plus visitées… Google Analytics aide à comprendre les utilisateurs et maximiser l’impact auprès de la cible identifiée. Pour aller plus loin, il y a aussi des services d’A/B Testing (c’est-à-dire tester simultanément 2 versions de son site afin de voir quelle version est la plus efficace). AB Tasty par exemple propose un test gratuit, pour optimiser le design de sa page, les phrases d’accroche, le placement des éléments, etc.

Sur les réseaux sociaux. Quelques réseaux comportent en eux-mêmes des outils de mesure de performance. C’est le cas notamment de Facebook avec Facebook Insights, qui permet d’analyser le nombre de vue sur un post, l’engagement (likes, shares), le taux de clic ou encore les meilleurs moments pour poster une information. D’autres outils existent pour tous les autres réseaux, souvent avec une version gratuite de base et une version premium payante, à l’instar de Twitonomy pour Twitter.

De très nombreux outils se sont développés ces dernières années, beaucoup d’entre eux sont gratuits, il faut en profiter ! Mais il faut surtout garder en tête que faire vivre sa marque est un travail de tous les jours, alors au boulot !

#Entrepreneuriat : Les outils malins à adopter pour faire vivre sa marque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article