Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

130 ans de la mort de Victor Hugo : exposition sur une immense ferveur populaire

130 ans de la mort de Victor Hugo : exposition sur une immense ferveur populaire

On célèbre cette année le 130e anniversaire de la mort de Victor Hugo. Sa disparition le 22 mai 1885 plongea la France dans le désarroi avant des funérailles le 1er juin qui furent un moment d’intense émotion populaire, toutes classes confondues. Au travers de documents d’époque, le musée Victor Hugo de Villequier revient sur cette ferveur, à la hauteur de l’aura de cet homme engagé.

Deux millions et demi de personnes rassemblées pour les funérailles d’un seul écrivain ! C’était il y a 130 ans, le 1er juin 1885 pour les obsèques de Victor Hugo. On peine aujourd’hui à imaginer une telle ferveur populaire autour d’un de nos grands auteurs contemporains.

Victor Hugo était un monstre sacré de la littérature, un touche-à-tout à la fois écrivain, dramaturge, poète, dessinateur, journaliste. Auteur de ce qu’on appellerait aujourd’hui des best-sellers (Les misérables, Notre dame de Paris, Ruy Blas, Hernani...), Victor Hugo était un ogre créatif, une force de l’esprit capable de s’enflammer, de s’indigner mais aussi de s’attendrir sur le sort des plus faibles. C’est peut-être ce qui le rendit si attachant aux yeux des Français.

Reportage B. Rabelle / J. Begue / C. Thomas / P. Taddéï / S. Person

Mais Victor Hugo fut aussi un homme pleinement engagé dans les combats d’idées du XIXe siècle. Après la mort de sa fille Léopoldine en 1843, il entama une carrière politique. Elu en 1848 à l’Assemblée constituante, il prit parti pour des idées qui allaient à l’encontre de la société de l'époque : l’abolition de la peine de mort, la lutte contre les inégalités sociales, le suffrage universel et la liberté de la presse.

Le musée Victor Hugo de Villequier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article