Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Ce classement dans lequel la France fait mieux que l'Allemagne

Ce classement dans lequel la France fait mieux que l'Allemagne

Avec 31 sociétés dans le classement Fortune des 500 plus grandes entreprises du monde, la France se classe devant l’Allemagne depuis trois ans. Un match franco-allemand, qui fait doucement rire les Chinois, désormais loin devant.

Si l’économie française peine à renouer avec la croissance, il est un domaine où le pays est historiquement très fort : celui des très grandes entreprises. Et à ce petit jeu-là, l’Hexagone est même meilleure (qui l’eût cru?) que l’Allemagne. Ainsi dans le classement annuel que vient de publier Fortune des 500 plus grandes entreprises du monde en terme de chiffre d’affaires, la France est le quatrième pays le plus représenté avec 31 sociétés.

Nos grands champions nationaux se paient même le luxe de faire mieux que leurs rivaux allemands. Alors que les deux pays étaient au coude à coude jusqu’en 2011 avec 32 entreprises chacune, depuis trois ans, la France est passée devant. Et depuis elle ne cesse de creuser l’écart. L’Allemagne n’est ainsi que 6ème de ce classement avec 28 entreprises. Elle vient même de se faire dépasser par la Grande-Bretagne qui en compte 29.

Les très puissantes PME allemandes

Mais attention, si la France compte de nombreux fleurons très développés à l’international (Total, AXA, BNP Paribas, Carrefour...), l’Allemagne elle, outre de grands groupes industriels (Volkswagen, Daimler, E.ON, Siemens...) possède surtout un important tissu de très grosses PME. Ces entreprises dites du "Mittelstand" qu'on appelle en France les ETI (entreprises de taille intermédiaire) expliquent son dynamisme économique.

"Tandis qu’en France ce sont surtout les grandes entreprises, notamment celles du CAC 40, qui excellent mondialement dans leurs secteurs -tout particulièrement dans l’aéronautique, l’environnement, le transport, le luxe, explique Oliver Nass, le président du cabinet de conseil ESG France, l’Allemagne compte pour sa part sur ses PME prospères qui génèrent plus de deux tiers des emplois salariés et rapportent environ un tiers du PIB allemand." En d’autres termes, dans un classement des ETI, il n’y aurait pas photo pour le match France-Allemagne.

La Chine bientôt devant les Etats-Unis?

Mais dans le classement Fortune, un autre match se joue: celui de numéro 1 mondial. Si les Etats-Unis conservent cette année encore la première place avec 128 compagnies dans les 500 (dont le champion mondial de la grande distribution Wal-Mart qui frôle les 500 milliards de dollars de chiffre d’affaires !), la Chine devrait dans les prochaines années lui ravir la place. Le classement compte ainsi 106 entreprises chinoises alors qu’il n’y en avait que 73 en 2011. Plus fort, l’empire du milieu, est le pays le plus représenté dans le Top 10 avec trois sociétés: les deux pétroliers Sinopec et CNPC et le gestionnaire de réseaux électriques State Grid.

Par Frédéric Bianchi

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article