Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Découverte : Une plante carnivore tueuse de frelons asiatiques

Découverte : Une plante carnivore tueuse de frelons asiatiques

Les plantes carnivores du genre botanique Sarracenia apparaissent être une arme redoutable contre les frelons asiatiques (Vespa velutina) qui menacent nos écosystèmes et s’attaquent notamment à nos colonies d’abeilles domestiques ! C’est la découverte faite un peu par hasard par Christian Besson, jardinier botaniste du Jardin des plantes de Nantes qui trouva plusieurs spécimens de frelons asiatiques à moitié digérés par les sucs gastriques de la plante lors d’un atelier grand public.

Sarracenia pourrait-elle éradiquer les populations de frelons asiatiques de nos régions?

Le jardin des plantes et le Muséum d’histoire naturelle de Nantes ont inspecté environ deux cents plantes. Ils ont trouvé, en moyenne, trois frelons par urne et Romaric Perrocheau précise avoir aussi trouvé des «mouches, mais jamais aucune guêpe, aucune abeille ou aucun frelon européen». Il est trop tôt pour crier victoire car a lui seul, le Sarracenia ne pourra éradiquer les populations de frelons asiatiques qui ont choisi de s’installer dans nos régions. Il pourrait en revanche permettre de développer des pièges imitant la plante. L’université de Tours s’attèle en ce moment même à identifier, puis copier, la molécule qui piège les invasifs frelons asiatiques afin de mettre au point un piège olfactif dans lequel sera placée cette fameuse molécule de Sarracenia.

Le piège des Sarracenia, un précipice attractif!

Cette plante d’origine américaine se présente sous la forme d’un grand tube surplombé d’un chapeau qui évite à l’eau de pénétrer dans la plante. Sur la corolle d’ouverture, un léger sirop sucré attire les insectes très vite pris au piège dans l’urne via une feuille interne extrêmement glissante, comparable à un véritable toboggan. Prisonnier, le frelon finit sa vie au fond de la tige digéré par les sucs digestifs de la plante. Dans la vidéo ci-dessous, Romaric Perrocheau, directeur du Jardin des Plantes de Nantes, nous explique comment cette plante carnivore mange les frelons asiatiques :

Découverte : Une plante carnivore tueuse de frelons asiatiques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article