Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

L'ascenseur du futur sera sans câble et circulera à l'horizontale

L'ascenseur du futur sera sans câble et circulera à l'horizontale

Des ascenseurs beaucoup plus rapides, dépourvus de câble et qui se déplacent aussi bien verticalement qu’horizontalement: c’est l'incroyable projet sur lequel planche l’allemand ThyssenKrupp.

Les ingénieurs se sont peut-être inspirés du film Charlie et la chocolaterie et de l’ascenseur de Willy Wonka, qui peut se déplacer dans tous les sens et qui n’est tiré par aucun câble. En tout cas, c’est ce type d’appareil que veut lancer dès l’an prochain le géant ThyssenKrupp, l’un des spécialistes mondiaux dans ce domaine.

En fait, chaque cabine d’ascenseur aura son propre moteur et montera - suspendue dans le vide - en utilisant l’induction magnétique, un phénomène physique que l’on retrouve sur les trains à sustentation magnétique qui lévitent au-dessus des rails.

L’avantage? Dans une même cage d’ascenseur, plusieurs cabines individuelles pourront se suivre, à la queue leu leu, un peu comme sur une ligne de métro, où plusieurs rames circulent en même temps. Mais ce n’est pas tout. Ces ascenseurs circuleront dans tous les sens: de haut de bas, de gauche à droite, mais également à l’horizontale.

Délai d'attente réduit et vitesse record

Une mobilité qui permet d’imaginer de nouveaux parcours, beaucoup plus optimisés dans les gratte-ciels les plus gigantesques, avec un délai d'attente maximum de 15 à 30 secondes, quelle que soit la hauteur de l'immeuble. Une performance qui devrait être saluée par les salariés qui, selon une étude, passent en moyenne deux jours par an à attendre l’ascenseur dans les grandes villes aux États-Unis.

Mais les prouesses technologiques de ces machines ne s'arrêtent pas là, car les ascenseurs vont aussi devenir de plus en plus rapides. En Chine, l’un d’entre eux va bientôt atteindre les 72 km/h, soit... 20 mètres par seconde. C’est plus de 20 fois la vitesse qu’un ascenseur résidentiel est capable d'atteindre.

Cet appareil en cours de construction dans les usines du groupe japonais Hitachi sera capable de grimper 94 étages en 43 secondes. Il équipera un gratte-ciel de la ville de Canton.

Avec une telle vitesse, il est cependant indispensable de mettre au point une technologie de changement de pression de l’air en temps réel afin d'éviter tout désagrément sur le plan auditif (oreilles bouchées) ainsi que des technologies de contrôle du mouvement d’oscillation latéral pour contenir les vibrations.

Plus intelligents et plus respectueux de l'environnement

Derrière ces innovations, il y a un enjeu très important. En effet, face au manque d'espace dans les grandes villes, les constructions sont de plus en plus hautes, d'où la nécessité d'élaborer des ascenseurs de plus en plus performants.

Pour couronner le tout, les appareils du futur seront aussi beaucoup plus intelligents, notamment en cas de panne. L’ascenseur de demain sera ainsi capable de s’auto-diagnostiquer en permanence, mais aussi de prévenir les services techniques avant même qu’une panne ne se produise.

ThyssenKrupp s’est d'ailleurs allié à Microsoft pour installer dans chaque cabine un boîtier qui va suivre en temps réel les indicateurs vitaux des ascenseurs. Dès qu’un composant montre des signes de faiblesse, un message sera envoyé à la maintenance qui pourra intervenir dans les meilleurs délais.

Plus intelligents, mais aussi plus respectueux de l’environnement, avec des systèmes qui permettent de récupérer l'énergie dégagée pendant le freinage de l'appareil, et de la réinjecter dans le système électrique de l’immeuble.

Selon un expert, il sera possible à terme d'éclairer le dernier étage d'un immeuble en utilisant simplement l'énergie récupérée par les freins des ascenseurs.

Par Anthony Morel

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article