Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre et Comprendre

“Il est de la responsabilité de tous de veiller à ce que les nouveaux moyens de diffusion de l'information se traduisent par un enrichissement, et non un appauvrissement du patrimoine culturel mondial.” Pierre Joliot

Pourquoi les étudiants ont plus que jamais besoin des bibliothèques

Alors que la connaissance n’a jamais été aussi accessible partout, notamment sur internet, la jeunesse doit pouvoir disposer de lieux pour se concentrer individuellement et travailler ensemble. L’ouverture élargie des bibliothèques est un vrai sujet.

Chuuuuuuuuut. Chut! Merci de respecter le silence de ces lieux. Merci de ne pas apporter de boisson et de nourriture. Ah, la bibliothèque! Ce lieu paradoxal où élèves et/ou étudiants se rendent volontairement pour se forcer à travailler. Mais vous l'avez peut-être remarqué, on ne voit pas beaucoup de bibliothèques dans les fictions françaises alors que ces scènes sont un classique des films américains: S.O.S. Fantômes débute à la New York Public Library qui est aussi le refuge du Jour d’après, la bibliothèque d’Harry Potter est magnifique et magique –les livres se rangent tous seuls–, celle de Breakfast Club, déprimante. Je n’arrive pas à m’expliquer pourquoi les fictions françaises sont si pauvres en scènes de bibliothèque (cela fonctionne aussi pour les livres). Peut-être que les nôtres ne constituent pas un espace de vie aussi important, notamment à cause des horaires extrêmement limités de ces établissements.

Pour tenter d'y remédier, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont annoncé ce lundi 1er février 2016 un «plan bibliothèque». L’idée est simple: élargir les horaires d’ouverture des bibliothèques universitaires, par exemple, le soir jusqu’à 22 heures, la journée du samedi et même, pour quarante villes, le dimanche après-midi, indique le communiqué des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Car c’est un des points noirs de l’université française, ainsi que nous le rappelle Le Monde:

«Avec leurs 61 heures d’ouverture moyenne par semaine, contre 65 en Europe et 69 en Allemagne, l’amplitude horaire insuffisante des bibliothèques universitaires (BU) françaises a été régulièrement montrée du doigt ces dernières années. Près de la moitié des 480 BU françaises n’ouvrent pas au-delà de 19 heures.»

La situation est très variable d’un pays ou même d’une ville à l’autre. Il existe même une bibliothèque ouverte 24 heures sur 24 en Belgique, à Namur.

La mesure annoncée cette semaine devrait être financée grâce à un appel à projets de 12,7 millions d’euros entre 2016 et 2019 auprès des regroupements d’établissements et des établissements de l’enseignement supérieur.

Donc la mesure ne sera pas mise en place partout et cela mettra probablement plus de temps que prévu.

Une disposition de la loi Macron

Et si les bibliothèques universitaires sont fermées, les bibliothèques municipales ne sont pas là pour palier aux manques d’endroits où aller travailler le soir ou le week-end. Le politologue Patrick Weil, militant de la cause bibliothécaire et fondateur de l’ONG Bibliothèques sans frontières, a d’ailleurs lancé en 2014 un appel pour une ouverture élargie des établissements, qui dresse un constat alarmant, chiffres à l’appui:

«C’est un scandale de voir dans ce pays des lettres et de la littérature qui est le nôtre des bibliothèques ouvertes seulement une trentaine d’heures par semaine. En fait, seules 6% des bibliothèques françaises sont ouvertes plus de 30 heures par semaine, quand les gens travaillent, les élèves sont à l’école… Pour prendre un exemple, à Amsterdam, on est à 80 heures d’ouverture hebdomadaires.»

L’ouverture des bibliothèques le dimanche était une disposition de la loi Macron… Mais ces décisions dépendent des universités, des institutions, des communes, et on en a peu reparlé. Une ville comme Paris peut compter sur la BNF, Sainte-Geneviève, Cochin pour la médecine ou encore la BPI du centre Georges-Pompidou (ouverte à tous) mais quid de Lille? Marseille ne compte que huit bibliothèques municipales et leurs horaires sont particulièrement restreints.

Pour en savoir plus :http://www.slate.fr/story/113545/etudiants-besoin-bibliotheque

Pourquoi les étudiants ont plus que jamais besoin des bibliothèques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article